Rapport 2017 sur l'état du digital dans le monde


#1

Je suis tombée sur cet article ce week-end. C’est vraiment intéressant. Je vous conseille de le dire dès que vous aurez un peu de temps devant vous.

Pour les parties qui nous intéresse, je vais tout simplement reprendre ce qui est dit parce que cela risque d’être un peu long :wink:.

"Le digital en Afrique n’a que peu progressé en 2017, même si les données concernant les internautes pour cette année prennent en compte des corrections significatives sur le plan des sources par rapport à notre rapport de 2016. Les chiffres concernant les internautes provenant de sources officielles en Égypte, au Malawi et en Érythrée ont notamment tous étés revus considérablement à la baisse, ce qui annule une bonne partie des gains affichés par d’autres nations.

Sept des dix pays du monde où le nombre d’internautes augmente le plus rapidement se trouvent néanmoins en Afrique, avec une multiplication par plus de trois du nombre d’utilisateurs rapportés par l’Éthiopie par rapport à l’an dernier.

Cependant, moins d’une personne sur trois a accès à internet en Afrique aujourd’hui et les tendances actuelles de croissance laissent à penser qu’il faudra attendre les années 2020 avant de voir le niveau de pénétration d’internet sur l’ensemble du continent dépasser la barre des 50 %.

Sur une note plus encourageante, l’utilisation des réseaux sociaux en Afrique a augmenté de près de 50 % en 2016, même s’il y a encore une très grande marge d’amélioration dans la région, où la pénétration n’est que de 12 % pour le moment."

“On observe en particulier une pénétration assez décevante en Asie du Sud –la région la plus peuplée au monde –et en Afrique, où moins d’une personne sur trois à accès à internet aujourd’hui.”

"Au total, 10 pays ont des taux de pénétration des réseaux sociaux mobiles supérieurs à 70 %, mais 43 pays ont des taux de pénétration de moins de 10 %, la majorité de ces derniers se trouvant en Afrique.

“L’Asie du Sud et l’Afrique ont les taux de connectivité les plus bas du monde par rapport à la population locale, alors que les populations d’Europe de l’Est maintiennent le nombre le plus élevé de connexions mobiles actives.”

“À l’autre extrémité du spectre, moins de 1 % des connexions mobiles aux Comores et en Guinée Équatoriale peuvent être considérées comme haut-débit. Le taux de connectivité 3G et 4G reste sous les 10 % dans 13 pays du monde, quasiment tous situés en Afrique.”

Source: https://wearesocial.com/fr/blog/2017/01/digital-social-mobile-les-chiffres-2017