AVA: six morts, des disparus et des miliers de déplacés


#1

Le dernier bilan provisoire du BNGRC fait état de plus de 63000 sinistrés. La région Atsinanana est parmi les plus affectées . Le BNGRC indique 6 décès, 2 disparus, 3 blessés et 13523 personnes déplacées ce dimanche.

Le cyclone a frappé Madagascar vendredi matindans sa partie orientale. Il a quitté la grande île samedi soir. Les pluies violentes accompagnées de fortes raffales de vent se sont abattues sur Tamatave ainsi que les bas quartiers de la capitale.

La RN 2, a été coupée à plusieurs endroits en raison d’éboulements de terrain, d’arbres déracinés et de montée des eaux.
En mars 2017, Enawo avait fait au moins 78 morts. Au cours des dix dernières années, l’île a été frappée par quarante-cinq cyclones et tempêtes tropicales.


Le dernier bilan du cyclone AVA revu à la hausse
#2

Le dernier bilan communiqué hier soir par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes fait état de 29 morts et plus de 80 000 sinistrés. Les intempériés ont fait deux victimes du CEG de Sandravovanony dans la circonscription scolaire de Vangaindrano. 151 établissements ont été détruits par le cyclone et plusieurs centaines de classes ont été endomagées. C’est le cas du lycée Jacques Rabemananjara où18 classes ont été anéanties.
16.000 élèves sont concernés par les fermetures des écoles jusqu’à jeudi en raison des inondations et des risques de glissement de terrain.

Par ailleurs AVA a sérieusement affecté 6 routes nationales (la RN2, 44, 7, 25, 6et 32). La RN2 et la RN 25 ont été réouvertes à la circulation. La RN44 reste inacessible à cause de la réhabilitation d’un pont. Un ouvrage provisoire devrait être installé.Les dégats sont aussi importants à la Jirama. Le réseau électrique a été impacté à 10 % à Antananarivo et beaucoup plus encore dans la région de Tamatave.

Dans l’est, où le cyclone a été le plus violent avec des vents qui ont atteint jusqu’à 190 km/h, la production de vanille n’a en revanche pas été affectée, selon le président du Groupe des exportateurs de vanille. Georges Geeraerts, indique que le cyclone Ava n’a pas touché les zones d’exploitation et qu’il n’y a eu “aucun impact” sur la production.
Madagascar reste le premier producteur de vanille, avec près de la moitié de la production mondiale.
En mars dernier, un précédent cyclone, Enawo, avait fait au moins 78 morts dans l’île et endommagé environ 30% des récoltes de vanille.

Cyclone-palmiers